Beebole une start-up gérée à distance entre Bruxelles et New Delhi


Yves Hiernaux habite à New Delhi. Mic Cvilic vit en Belgique. Les 8.000 km de séparation ne les ont pas empêché de lancer Beebole. Cette start-up a pour objectif de mettre à disposition des PME et indépendants des applications de gestion en ligne (Facturation, gestion administrative,etc.). Le service prend lentement forme. Le deux cofondateurs expliquent leur parcours et les raisons de leur choix.

Gestion à distance

Cette gestion à distance, à quatre mains, fonctionne. Mic, dans la périphérie bruxelloise, s’occupe davantage des aspects techniques. A New Delhi, Yves gère le marketing et de l’administratif… Merci Skype. Merci le scanner. Le télétravail n’a plus de frontières dans l’économie globale. La distance asynchrone aurait même quelques avantages… Pendant que Mic termine sa nuit, Yves bénéficie de quatre heures de concentration sans téléphone, réunion ou interruption inopinée… Ecoutons-les.


Pas (encore) d’outsourcing en Inde

L’Inde est arrivée par hasard dans la vie de Beebole. Ils n’ont pas choisi de sous-traiter une partie de l’écriture des programmes à des informaticiens indiens. Au contraire, Yves Hiernaut et Mic Cvilic ont choisi de garder le contrôle lors de la phase de construction. Ils n’excluent pas la possibilité de faire appel à des tiers pour le développement de certaines applications dans le futur.

« L’innovation est freinée dans les grandes entreprises »

Auparavant, Mic Cvilic et Yves Hiernaux travaillaient dans une entreprise informatique de 3.000 personnes. C’est ce que nous explique Yves Hiernaux dans la vidéo : « On passait plus de temps à expliquer nos choix à nos chefs plutôt qu’à innover ». Ils sont partis pour devenir leur propre patron.

Adapter le services aux langues et cultures est une opportunité en Europe

Beebole est peut-être une entreprise gérée à distance sur deux continents. Son ADN n’en est pas moins européen. La firme estime que la complexité due au morcellement du marché sur le Vieux continent est une opportunité. Les grosses entreprises anglo-saxonnes ne répondent que partiellement à la demande européenne. Elles n’y ont pas pensé en lançant leur service à l’origine. Cela leur coûte plus cher d’adapter ce dernier ensuite pays par pays.

Une entreprise 2.0 : « Nos utilisateurs écrivent notre business plan »

Les utilisateurs ont un rôle capital à jouer, c’est leurs demandes qui vont guider l’évolution de la plateforme. En ce sens, Beebole est une vrai  » entreprise 2.0 « .

7 réactions à “Beebole une start-up gérée à distance entre Bruxelles et New Delhi”

  1. Beebole: une start-up gérée de Bruxelles et New Delhi : Entreprise Globale le 3 février 2009 à 17:10

    [...] Voir la suite [...]

  2. BeeBole Interviewed by Globe Corp/Entreprise Globale | BeeBuzz le 5 février 2009 à 11:56

    [...] Interview (in French) [...]

  3. laurent lathieyre le 5 février 2009 à 16:35

    Intéressant. J’aime bien, et partage, leur vision.

    Une déception, je m’attendais à ce que l’interviewer aborde des aspects techniques, en particulier Erlang…

  4. jyhuwart le 5 février 2009 à 20:20

    @Laurent Merci. Désolé pour les aspects techniques. Mais l’un des objectifs du projet Entreprise Globale est justement d’éviter de parler des aspects techniques pour se focaliser sur la vision, la philosophie ou les interrogations propres aux entrepreneurs. Notre sentiment est qu’il existe déjà bien assez d’endroit où l’on parle de technique sur le web. Les autres aspects sont encore un peu délaissés. Bien à vous.

  5. Yves Hiernaux le 11 février 2009 à 12:38

    Bonjour Laurent,

    Pour les aspects techniques, je te conseillerais d’aller voir notre blog (http://beebole.com/blog). Tu y trouveras par exemple les raisons qui nous ont poussés à choisir Erlang (en anglais) : http://beebole.com/blog/erlang/why-erlang/

    Nous avons également créé un site dédié à Erlang, regroupant les quelques guides que nous avons produits jusqu’à ce jour: http://beebole.com/erlang/en/

  6. Roland le 11 avril 2009 à 16:07

    Je vous souhaite « bon vent !! »
    Votre enthousiasme et vos compétences méritent assurément un « petit » coup de pouce public ou privé.

  7. la loi duflot le 4 septembre 2014 à 14:44

    la loi duflot…

    Beebole une start-up gérée à distance entre Bruxelles et New Delhi : Entreprise Globale…

Une opinion à exprimer?