Les entreprises traditionnelles deviennent des nids d’inefficacité en comparaison des startups


En Espagne, Enrique Dans appartient à la catégorie des influenceurs. Ce professeur de système d’information au prestigieux Instituto de Empresa, est un blogueur très suivi au-delà des Pyrénées. La semaine dernière, il faisait partie de la délégation d’ « activistes du web » qui ont défié le gouvernement espagnol, celui-ci voulant restreindre la circulation de certains contenus sur la Toile. Cette fronde a mis l’exécutif sur la sellette. Elle a donné lieu à la rédaction d’un manifeste.

Le management classique est resté quasi inchangé depuis la révolution industrielle

Enrique Dans n’est pas critique seulement à l’égard du gouvernement espagnol.

Le professeur s’attriste aussi beaucoup du conservatisme et de la désuétude des pratiques de management toujours à l’oeuvre dans la plupart des entreprises traditionnelles.

« Cette culture du management est restée presque inchangée depuis la révolution industrielle« , déplore Enrique Dans.

« Qu’achetez-vous quand vous engagez quelqu’un ? Le temps que la personne reste assise devant son bureau?  Ou ce qui vous intéresse est-il l’apport intellectuel que cette personne va vous fournir ? »

Pour trop d’entreprises, organisées et managées de façon classique, c’est la première solution qui prévaut toujours.

L’anachronisme de la culture managériale exprimée par l’absurde dans le débat sur le bannissement de Facebook

Ce décalage produit, par exemple, le bannissement de Facebook au travail (40 à 50% des entreprises sont dans ce cas, dans certains pays). Outre qu’elle est infantilisante vis à vis du personnel, cette approche s’appuie sur une vision réductrice et dépassée de l’entreprise.

Quid des employés mobiles ? Quid des personnes qui travaillent à domicile? Personne n’est derrière ces employés-là pour leur dire sur quels sites ils peuvent naviguer ou pas pendant la journée… Pourtant, ils parviennent à être productifs. Pourquoi doit-il en être différemment lorsqu’ils viennent au bureau?

De toute façon, les technologies offrent des alternatives. Ainsi, les smartphones, par exemple, permettant de surfer sur internet via le réseau mobile se multiplient. Selon le bureau d’analyse Gartner, il se vendra plus de smartphones en 2009 que de PC portables.

« Quel paradoxe: aujourd’hui, les employés disposent d’un équipement privé plus efficace que le matériel fourni par leur employeur. S’ils veulent accéder aux réseaux sociaux, ils le feront quoi qu’il arrive », laisse entendre Enrique Dan.

Les grandes entreprises devenues des nids d’inefficacité en comparaison des startups

Cette attitude frileuse et radicale à l’égard des plates-formes ouvertes de communication témoigne finalement, surtout, d’une difficulté à accepter et intégrer la nouveauté dans les entreprises traditionnelles. La bureaucratie internet et les héritages empêchent tout débat. Cette situation risque d’engendrer des problèmes dans l’avenir…

« L’écart d’efficacité entre les entreprises qui fonctionnent de façon traditionnelle, selon les standards du management d’avant-hier, et les jeunes entreprises agiles, les startups, s’élargit de façon dramatique. Aujourd’hui, vous avec de jeunes entreprises très agiles, avec trois personnes, qui partent de zéro et qui inventent et mènent à bien un projet de manière autonome en quelques semaines, voire en quelques jours « 

« A partir d’une même idée, les entreprises qui utilisent des méthodes classiques vont, elles, s’enliser  de comité en comité, en suivant des procédures extrêment complexes. Elles sont aujourd’hui devenues de véritables nids d’inefficacité…« , ajoute Enrique Dans.

5 réactions à “Les entreprises traditionnelles deviennent des nids d’inefficacité en comparaison des startups”

  1. Entrevista en Enterprise Globale » El Blog de Enrique Dans le 11 décembre 2009 à 14:44

    [...] en el EBE con Jean-Yves Huwart, blogger y periodista económico belga, y aprovechó para hacerme una pequeña entrevista para Enterprise Globale sobre temas relacionados con tecnologías, eficienci…. Entrevista en inglés, texto en [...]

  2. Entrevista en Enterprise Globale « sobre tecnologia le 11 décembre 2009 à 15:31

    [...] en el EBE con Jean-Yves Huwart, blogger y periodista económico belga, y aprovechó para hacerme una pequeña entrevista para Enterprise Globale sobre temas relacionados con tecnologías, eficienci…. Entrevista en inglés, texto en [...]

  3. Entrevista en Enterprise Globale | Recolector.de Blogs le 11 décembre 2009 à 15:47

    [...] en el EBE con Jean-Yves Huwart, blogger y periodista económico belga, y aprovechó para hacerme una pequeña entrevista para Enterprise Globale sobre temas relacionados con tecnologías, eficienci…. Entrevista en inglés, texto en [...]

  4. Entrevista en Enterprise Globale : Blogografia le 11 décembre 2009 à 16:22

    [...] en el EBE con Jean-Yves Huwart, blogger y periodista económico belga, y aprovechó para hacerme una pequeña entrevista para Enterprise Globale sobre temas relacionados con tecnologías, eficienci…. Entrevista en inglés, texto en [...]

  5. L’Efficience : « le 9 février 2010 à 16:51

    [...] en mutation : Les entreprises traditionnelles deviennent des nids d’inefficacité en pratiquant des conceptions du management qui remontent à la révolution industrielle. Mais [...]

Une opinion à exprimer?