Facebook passe devant Google : le web est aujourd’hui clairement social


Cela n’a rien d’une anecdote:

Aux Etats-Unis, Facebook vient officiellement, pour la première fois, de passer devant le moteur de recherche Google, en nombre de visites sur une semaine.

(source : http://www.sneijers.net)

Il ne s’agit en pas d’un accident. Comme l’indique la courbe ci-dessus, la tendance semble lourde. Facebook, le plus grand réseau social du monde, avec plus 400 millions d’utilisateurs à ce jour, semble en mesure d’ôter à moyen terme la couronne de site web le plus utilisé du monde du chef du moteur de recherche américain.

Internet est dorénavant social, et Facebook bat la mesure

En fait, le basculement s’est déjà produit. Internet est aujourd’hui est aujourd’hui devenu majoritairement social.

Certes, si Facebook continue de grandir rapidement en termes de nombre d’utilisateurs, le réseau social reste un poucet en regard de Google sur le plans des revenus. Le chiffre d’affaire de Facebook pourrait atteindre 1 à 2 milliards de dollars en 2010,… douze fois moins que le moteur de recherche.

Facebook n’en marche pas moins que son aîné. Le service publicitaire Facebook, notamment, de part sa précision, semble promis à un très bel avenir.

Par ailleurs, désormais, de plus en plus de conversations, d’echanges de contenus et de créations d’information prennent place directement sur Facebook. Des entreprises sautent à présent l’étape de la mise en ligne d’un blog, voire même d’un site internet, pour se concentrer leur présence digitale seulement sur leur page Facebook ou leur compte Twitter.

Google Social Search : la course après le web social

Google n’a pas encore perdu la partie. Loin de là. Malgré quelques revers, dont le retour de flamme actuel en Chine, la firme de Moutain View demeure très lourdement armée.

Néanmoins, plusieurs initiatives récentes de Google laissent transparaître une posture défensive.

L’entreprise a dû conclure un accord financier avec Twitter pour pouvoir indexer ses contenus. Google subit d’autre part la critique des internautes en raison du manque d’instantanéité de ses résultats de recherche. L’indexation des contenus web demande encore plusieurs jours, parfois.

Il y a peu, Google a annoncé plusieurs action montrant son évolution vers un outil de recherche intégrant davantage de fonctionnalités sociales. Pas toujours avec grand succès, jusqu’ici.

Le réseau social Orkut, qui a déjà quelques années, ne parvient toujours pas à percer au-delà d’un nombre restreint de pays.

Beaucoup plus récemment, Google Buzz n’a pas rencontré son public, c’est peu de le dire.

Google touche à son core business

Avec Google Social Search, la firme de Mountain View touche maintenant à son coeur de métier.

Le service, toujours en version beta, illustre le fait que le web social a dorénavant pris le succession du web original, à partir duquel Google a pris son essor.

Google Social Search se base sur le graphe social auquel Google a accès, via ses différents services périphériques comme Gmail, Google Docs, etc.

De la sorte, cependant, Google reconnaît implicitement que les recommandations de nos amis, pairs et connaissances est devenu plus pertinent que l’algorithme de son moteur de recherche.

Or, de ce point de vue, pour analyser le graphe social des individus, il n’est pas certain que Google soit dans une meilleure position que Facebook…

Une opinion à exprimer?