Dans nos économies modernes, l’emploi net est créé par les startups


Le site TheStartup.eu a attiré mon attention sur cette information. Une étude de la Fondation Kauffman, dévoilée l’année dernière, les entreprises occupant de un à maximum quatre employés ont représenté, entre 1980 et 2005, un cinquième des nouveaux emplois créés aux Etats-Unis chaque année.

Cela dit, en retirant l’emploi créé dans les entreprises nouvellement créées, la croissance nette de l’emploi aux Etats-Unis aurait été négative…

Bref, depuis plus d’un quart de siècle, l’économie américaine est régénérée par les startups

Les plus forts compensent l’emploi disparu chez les plus frêles

Certes, on le sait, la mortalité infantile est élevée chez les startups. Moins d’une sur deux passe le cap des cinq ans… Et encore, les bonnes années… En moyenne, pourtant, sur la période 1977-2000, l’emploi qui subsistait des les startups survivantes atteignait encore 80% de l’effectif total employé.

Si de nombreux joueurs ont disparu, en fait, l’emploi qui s’est développé dans les startups survivantes a toutefois compensé en grande partie les postes de travail éliminés par le naufrage des jeunes entreprises les moins solides…

L’emploi net est créé par les gazelles

Ceci me rappelle la discussion que j’ai eue, voici quelques mois, avec Olivier Witmeur, professeur à l’école de commerce Solvay, lors d’une conférence de Capital & Croissance (voir vidéo ci-dessous).

Ce dernier balayait, alors, l’idée un peu simple qui consiste à se dire que la majorité des nouveaux emplois créés se trouvent dans les PME.

En réalité, aujourd’hui, en Europe, la création nette d’emploi se concentre dans une nombre limité de petites et moyennes entreprises, 4-5% du total. Ce sont des startups de forte croissance, autrement appelées, aussi, des gazelles.

« Les grandes entreprises ont plutôt tendance à réduire leurs effectifs, explique Olivier Witmeur. Quant aux PME, l’emploi créé chez certaines est compensé par les diminutions dans d’autres… »

Il reste les gazelles ! Et ne croyez pas qu’elles soient toutes dans les secteurs de l’IT, des Cleantech ou des Biotech.

« Beaucoup existent dans le domaine des services« 

3 réactions à “Dans nos économies modernes, l’emploi net est créé par les startups”

  1. Lelong le 23 août 2010 à 17:10

    Toute la difficulté est d’identifier ces gazelles le mieux possible pour les soutenir, elles et non les autres. Mais les Etats le font très mal. C’est à peine médisant que d’affirmer que les agences publiques se limitent au classement de Trends, sans intégrer RH, R&D,…
    Ensuite se psoe la question des dispositifs d’aides publiques, mais c’est un autre débat.

  2. jyhuwart le 24 août 2010 à 20:43

    C’est sûr, se pose la question des indicateurs, d’autant plus difficile à définir qu’en six mois, une gazelle peut retomber à l’état de poussière, et inversement…

  3. Chelsea Pease le 16 mai 2013 à 23:58

    My spouse and I absolutely love your blog and find most of your post’s to be what precisely I’m looking for. can you offer guest writers to write content in your case? I wouldn’t mind producing a post or elaborating on a few of the subjects you write about here. Again, awesome site!Mission Viejo Roofing Service, 26161 Cordillera Drive, Mission Viejo, CA 92691 – (949) 238-6004

Une opinion à exprimer?