Quelques bonnes pratiques et erreurs à éviter pour réussir un brainstorming


Si elle est mal menée, une séance de brainstorming peut entraîner un énorme gaspillage d’énergie et susciter les frustrations de la part des participants.

Ces derniers traîneront les pieds lorsque d’autres sessions de « remue-méninges » seront organisées. 

Ils jugeront l’exercice inutile et fatiguant, avec pour conséquence la perte d’un outil de génération d’idées toujours efficace même s’il n’est pas toujours miraculeux.

Petit rappel de quelques bonnes pratiques ainsi que des écueils à éviter lors de la tenue d’une séance de brainstorming (inspiré par Inc.com).

Quelques ingrédients classiques mais utiles pour réussir une séance de brainstorming

1. Mettre en place le cadre approprié

Avant de lancer une séance créative, veillez à vérifier que les participants se placent bien dans la peau d’un usager final. La discussion commencera ainsi directement et évitera de perdre du temps.

2. Promouvoir la pensée libre

Une fois le brainstorming lancé, encouragez  explicitement chacun à exprimer tout ce qui lui passe par la tête, sans risque de moquerie ni inhibition. Chacun se sentira plus à l’aise. Les échanges seront plus riches et créatifs.

3. Le rôle clé de l’animateur

La clé d’une bonne séance de brainstorming réside dans l’animation. Sans un bon cornac, la discussion risque fortement de dévier et de s’ensabler. Le facilitateur de la session devra interpeler et poser les bonnes questions au bon moment, en aidant les participants à développer et à construire plus avant l’idée ou les idées qu’ils initient.

4. Se placer dans un environnement physique différent

L’environnement peut jouer un rôle dans la dynamique de génération d’idées. Une salle de réunion trop classique, où se tiennent les rencontres quotidiennes, risque de ramener les participants dans une attitude propre au travail routinier. Sortez visuellement du cadre physique habituel et préférez des lieux ouverts, propices à la circulation et à l’échange, pour la tenue d’une séance de brainstorming. Les couleurs stimulent, de même que des sofas confortables. Un lieu social différent, comme un café, peuvent faire l’affaire.

Ce qu’il vaut mieux éviter dans une séance de brainstorming…

1. Laisser une ou deux personnes dominer l’échange

Certaines personnalités plus assertives peuvent avoir tendance à monopoliser l’échange. Le modérateur joue à nouveau un rôle stratégique pour éviter ce scénario. Une façon d’y parvenir est de s’adresser directement aux personnes les plus silencieuses et de leur demander leur avis ou leurs suggestions. Ainsi, les interventions seront plus diversifiées et, parfois, plus riches.

2. Dénigrer les idées insolites

« Il n’y a rien de plus intéressant qu’une idée idiote ». Tel pourrait être l’un des principes phares du brainstorming. En les dénigrant, le groupe risque de passer à côté des contributions les plus riches.

3. Se présenter à la session avec des idées déjà très arrêtées

Difficile d’ouvrir les porte aux idées fraîches lorsque l’on entre dans la pièce avec des pensées toutes prêtes que l’on tient absolument à défendre. Si votre idée est forte, mettez la sur la table clairement pour l’exposer aux feedbacks des autres participants comme base, début de discussion. Si elle est bonne, elle s’en renforcera.

4. Se bloquer sur les préjugés du type « Nos clients n’apprécieront pas »

En entreprise, les séances de brainstorming visent, in fine, à apporter une approche nouvelles aux clients. En s’enfermant dans certains préjugés par rapport à ce qu’ils croient connaître de leurs clients, les participants aux brainstorming verrouillent la porte aux idées fraîches. Ils se cloîtrent dans le passé. Ils éliminent de la sorte leurs chances d’apporter une contribution réellement neuve.

5. Laisser la séance s’éterniser

La durée idéale d’une session de brainstorming ne doit, logiquement, pas dépasser une heure. La plupart des individus atteignent leur sommet au terme de ce délai. Plus longtemps, la discussion risque de perdre en énergie et en qualité, avec le risque de brouiller la clarté des meilleures idées émises en cours d’échange. Mieux vaut programmer une nouvelle session que de laisser la rencontre s’éterniser trop longtemps…

Comments are closed.