GE libère une partie de ses brevets pour stimuler l’innovation venue de l’extérieur


Il n’y a pas si longtemps, les entreprises étaient très jalouses de leur patrimoine en termes de propriété intellectuelle.

Les brevets et autres instruments de gestion de l’IP (intellectual property) garnissaient les coffres-forts. Des armées d’avocats se chargeaient de poursuivre les chapardeurs de concepts, d’idée ou autres éléments immatériels.

Les portefeuilles de brevets demeurent un actif à très haute valeur inscrite dans le bilan des entreprises modernes. Les récentes bagarres entre Apple et Samsung, ou le rachat de Motorola par Google, essentiellement pour s’accaparer la cagnotte intellectuelle du fabricant, rappellent à quel point la propriété intellectuelle joue un rôle clé dans la stratégie industrielle.

Les choses changent, néanmoins.

GE ouvre un petit bout de son portefeuille de brevets

Aujourd’hui, le groupe General Electric (GE), l’un des plus importants opérateurs industriels du globe, annonce un revirement dans sa politique en la maière.

La firme américaine entend en effet mettre à disposition près de 20.000 brevets, afin de stimuler l’innovation autour d’elle.

Le groupe américain s’est lié, pour ce faire, avec Quirky, une plate-forme d’innovation ouverte qui met en relation des entrepreneurs et autres innovateurs. La communauté Quirky pourra analyser exploiter les technologies proposées par GE.

Cette initiative d’open innovation, encore expérimentale, pourra être étendue par la suite.

Le CNRS, Google ou IBM aussi

GE n’est pas le premier a opérer ce mouvement.

L’année dernière le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), en France, a décidé de mettre également à disposition de PME et de startups une petite partie de son portefeuille de brevets.

Google, de son côté, adopte une stratégie assez agressive de mise à disposition libre de brevets. Cette dernière fait grincer des dents chez beaucoup de ses concurrents qui contre-attaquent pour verrouiller les choses.

Plus loin dans le passé, au cours de la dernière décennie, déjà, IBM ou SUN Microsystems, s’y étaient mis également. IBM avait notamment libéré quelques paquets de brevets afin de faciliter le développement de l’industrie du logiciel open source.

Une autre approche du brevet, ouverte ?

Ces initiatives annoncent-elles un changement à venir de l’approche traditionnelle défensive de la propriété intellectuelle ?

Rien n’est sûr. Mais les tentatives se multiplient.

Dans le cadre très strict des Nations Unies, quelques groupes pharmaceutiques ont accepté, en 2011, de dévoiler certaines informations relatives à leurs brevets.

Selon Yann Ménière, professeur à l’école des Mines de Paris, le modèle du brevet pourrait connaître, dans l’avenir, un évolution qui pourrait le rendre compatible avec les modèles ouverts qui se développent aujourd’hui dans de nombreux secteurs industriels.

Yann Ménière cite le Green Patent Commons, par exemple, un pool de brevets dans le domaine de l’agronomie et des technologies vertes alimenté par des entreprises qui acceptent d’y placer des brevets en leur possession.

Le BioBricks, du MIT, est un projet similaire, dans le domaine de la génétique.

Mais comme l’indique le professeur français, le mouvement de l’ouverture des brevets, même s’il peut s’avérer révolutionnaire pour le futur de l’innovation dans toutes les disciplines, n’est encore qu’embryonnaire.

Il doit encore faire ses preuves et s’affiner au contact des nouvelles réalités.

9 réactions à “GE libère une partie de ses brevets pour stimuler l’innovation venue de l’extérieur”

  1. finot jean marie le 29 octobre 2013 à 10:26

    il y a deux dangers : 1 comment peut se faire rénumérer les petites équipes de conception et de recherche indépendantes si la propriété intellectuelle n’a plus de valeur marchande ?
    2 cela donne un pouvoir encore plus grand aux grosses sociétés industrielles qui ont acquis une bonne productivité par leur taille et leur expérience.

  2. Make Money le 12 avril 2015 à 20:50

    Make Money…

    GE libère une partie de ses brevets pour stimuler l’innovation venue de l’extérieur : Entreprise Globale…

  3. donde puedo ver peliculas online le 3 août 2015 à 5:29

    donde puedo ver peliculas online…

    GE libère une partie de ses brevets pour stimuler l’innovation venue de l’extérieur : Entreprise Globale…

  4. prostata a potencja le 7 août 2015 à 5:55

    prostata a potencja…

    GE libère une partie de ses brevets pour stimuler l’innovation venue de l’extérieur : Entreprise Globale…

  5. Best Cellulite exercises le 5 novembre 2015 à 4:30

    Best Cellulite exercises…

    GE libère une partie de ses brevets pour stimuler l’innovation venue de l’extérieur : Entreprise Globale…

  6. Yoker - Thần bài miền Viễn Tây le 18 décembre 2015 à 11:25

    Yoker – Thần bài miền Viễn Tây…

    GE libère une partie de ses brevets pour stimuler l’innovation venue de l’extérieur : Entreprise Globale…

  7. desktop le 2 janvier 2016 à 13:51

    desktop…

    GE libère une partie de ses brevets pour stimuler l’innovation venue de l’extérieur : Entreprise Globale…

  8. máy làm mát cho phòng net le 4 juin 2016 à 18:17

    máy làm mát cho phòng net…

    GE libère une partie de ses brevets pour stimuler l’innovation venue de l’extérieur : Entreprise Globale…

  9. 1920s dresses for sale cheap le 23 mars 2017 à 11:18

    1920s dresses for sale cheap…

    GE libère une partie de ses brevets pour stimuler l’innovation venue de l’extérieur : Entreprise Globale…

Une opinion à exprimer?